Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Bien voir et être vu
Actions sur le document

Bien voir et être vu

Avec le retour des jours plus courts et des conditions automnales/hivernales, les usagers faibles (cyclistes, piétons, …) sont plus vulnérables : Car qui dit moins de luminosité dit moins de visibilité.

Il est important de conscientiser ces usagers afin qu’ils adoptent divers gestes qui peuvent s’avérer salvateurs.

Par exemple, porter une gilet réfléchissant, penser à équiper son vélo mais aussi son casque de lumières à l’avant et à l’arrière.

Circuler sans un minimum d’équipement pour voir et être vu est passible d’amende ! Voici un rappel des indispensables et des critères à prendre en compte :

  • L’équipement légal
  • L’autonomie
  • Le système de fixation
  • L’entretien du vélo
  • La praticité
  • Le prix

 

Choix de l'équipement

Équipement légal

Afin de rouler en conformité avec le Code de la route, un vélo de ville doit être équipé de catadioptres :

un blanc à l’avant et un rouge à l’arrière ;

des catadioptres jaunes / oranges sur les pédales ;

deux catadioptres jaunes / oranges sur chaque roue et / ou une bande réfléchissante de chaque côté des pneus.

Pour les vélos de course, VTT et vélos à petites roues, la présence des catadioptres n'est obligatoire que la nuit ou par visibilité inférieure à 200 mètres.
Légalement, tous les vélos circulant de nuit ou lorsque la visibilité est inférieure à 200 mètres doivent posséder deux feux :

l’un blanc ou jaune à l’avant ;

l’autre rouge à l’arrière.
Ceux-ci peuvent être clignotants ou fixes, installés sur le vélo ou portés par le cycliste.

Les équipements


Pour améliorer votre visibilité, vous pouvez également vous équiper de chasubles, de brassards (avec ou sans leds incorporés), d'autocollants, de tubes réfléchissants à clipser sur les rayons et d'autres vêtements réfléchissants (munis du label CE et correspondants donc aux normes européennes). Bien que non-obligatoires, ces éléments sont vivement recommandés : en les portant, vous serez vus à 150 mètres contre 50 mètres en portant de simples vêtements clairs. Face à l'étendue du choix dans ce marché lumineux, anticipez et séparez l'utile du superflu en précisant vos besoins, vos types de trajets et de vélos.

Enfin, vous pouvez ajouter un écarteur de danger à l’arrière et à gauche de votre vélo. Ce dispositif vous évite de vous faire frôler par des voitures. Il est constitué d’un bras de couleur orange comportant à l’une de ses extrémités une pièce de liaison au cycle et à l’autre extrémité un catadioptre de couleur rouge et un catadioptre de couleur blanche.